Collection Anciens

Les diaboliques

Barbey d'Aurevilly (Jules-Amédée)

Nouvelles, 1874 ; réédition, 2008 ; 351 pages ; édition établie et annotée par Mario Ferland ; avant-propos par Rémi Ferland ;

ISBN 978-2-921707-21-3

Résumé : Destinée à des étudiants, l’édition de ce chef-d’œuvre facilite leur lecture par un lexique des mots peu communs et des noms des personnages historiques ou mythologiques.

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 

 

 


Nicolas Perrot ou les Coureurs des bois sous la domination française

Boucher de Boucherville (Georges)

Roman-feuilleton, La Revue de Québec, 1889 ; première édition, 1996, 184 p. ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland ; no de collection : 4.

ISBN 2-921707-01-2

Résumé : Le coureur des bois Nicolas Perrot servit maintes fois de négociateur avec les nations amérindiennes au cours des années 1670 et 1680. L’auteur du fameux Une de perdue, deux de trouvées raconte ici une de ses aventures en mêlant la fiction à l’histoire.

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 

 

 


Voyage au bout de la nuit. « Seul manuscrit ».

Couvert_VoyageCéline (Louis-Ferdinand)

Roman, 1932. Première édition critique du manuscrit, 2016. Texte intégral avec relevé complet des variantes. Introduction, notes, variantes et annexes. 574 pages. Édition établie par Régis Tettamanzi, professeur de littérature française du xxe siècle à l’Université de Nantes.

ISBN 978-2-921707-31-2

Résumé : Voyage au bout de la nuit a commencé comme ça. Avec un volumineux manuscrit d’environ 900 pages rédigé à la fin des années 1920 et au début des années 1930 par un médecin appelé Louis Destouches, encore inconnu dans les milieux littéraires. Déposé à la Bibliothèque nationale de France depuis 2001, ce texte n’était par définition accessible qu’aux chercheurs, si ce n’est dans l’édition en fac-similé procurée par un éditeur parisien en 2014. Il manquait cependant une transcription lisible de ce roman majeur du xxe siècle, qui puisse faire l’objet de comparaisons avec la version originale publiée chez Denoël en 1932. Ce manque est ici comblé. Le lecteur trouvera dans ce vo­­lume le texte complet du manuscrit de Céline, avec ses variantes. Il est parfois proche de la version définitive, parfois assez différent, en particulier au fur et à mesure que l’on progresse dans le récit. Tout a été fait, dans cette édition, pour rendre sensible la dyna­mique de l’écriture célinienne, pour que le lecteur prenne plaisir aux mille et un détours par lesquels, au hasard d’une phrase ou d’un mot, Louis Destouches est devenu Louis-Ferdinand Céline. Un Céline comme vous ne l’avez jamais lu, au sens strict du terme…

Prix : 40 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus

 


Écrits polémiques


Céline (Louis-Ferdinand)

Écrits polémiques, 1933-1957 ; réédition, 2012. Texte intégral. Introduction, notes, variantes, synopsis, chronologie, concordance, glossaire, index. 1 038 pages. 35 illustrations, dont celles des éditions originales. Édition établie par Régis Tettamanzi, professeur de littérature française du XXe siècle à l’Université de Nantes.

ISBN 978-2-921707-27-5

Résumé : Sous le titre Écrits polémiques, ce volume est la première édition critique des trois principaux textes pamphlétaires de Céline : Bagatelles pour un massacre (1937), L’École des cadavres (1938), Les Beaux draps (1941), logiquement précédés de Mea culpa (1936), et complétés par trois textes plus brefs : Hommage à Zola (1933), À l’agité du bocal (1948) et Vive l’amnistie, Monsieur ! (1957). Outre l’établissement du texte et l’annotation proprement dite, d’importantes annexes permettent de se repérer dans cet ensemble. Les pamphlets sont encore des textes peu faciles à se procurer ; et, quand ils sont disponibles, c’est dans une version littérale, sans les notes explicatives nécessaires à une lecture mieux informée. Il est temps désormais de pouvoir enfin juger les pamphlets de Céline sur pièce.

Prix : 60 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.


Une horrible aventure

Dick (Vinceslas-Eugène)

Roman-feuilleton, L’Événement, 1875 ; première édition, 1998. 198 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland ;

ISBN 2-921707-04-7

Résumé : Georges Labrosse se rend à Paris afin d'y « avoir une aventure ». L'édition du premier roman que publia Vinceslas-Eugène Dick comporte le relevé des variantes du manuscrit, la correspondance de l'auteur ainsi qu'une bibliographie de ses œuvres.

Prix : 19 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

En réimpression

 

 


L'enfant mystérieux

Dick (Vinceslas-Eugène)

Roman, 1880-1881 ; réédition 2009, 397 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 978-2-921707-24-4

Résumé : Commencée sur l’île d’Orléans, l’intrigue de ce roman d’aventures se déplace sur l’île à Deux Têtes, dans l’archipel voisin, ainsi que sur le fleuve même, théâtre ou piste scénique, redevenu un véritable « chemin qui marche », selon son appellation amérindienne. Dick est ici au sommet de son art. 

Prix : 30 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Le Roi des étudiants

Dick (Vinceslas-Eugène)

Roman, 1876 ; réédition 2010, XII-290+10 f. (illustrations) ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland. 

ISBN 978-2-921707-25-1

Résumé : Ce roman d’aventures prend pour point de départ les joyeux souvenirs de jeunesse de l’auteur, étudiant en médecine à l’université Laval de 1867 à 1870. Les champs de bataille de la guerre de Sécession, une distillerie près de Charlesbourg, une villa à la Canardière constituent quelques-uns des lieux scéniques d’une joute serrée dont l’issue ne se décide qu’au dernier chapitre. 

Prix : 30 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Pierre et Amélie

Duquet, Édouard

Roman pastoral, 1866 ; réédition, 1996, 228 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland ;

ISBN 2-9802300-9-X

Résumé : La seule pastorale de la littérature québécoise est un pastiche du classique Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre, transposé dans le contexte historique de la Nouvelle-France. L’œuvre est suivie d’un manuel de prononciation du français publié en 1870 par Édouard Duquet à North Adams au Massachusetts, où il a enseigné.

Prix : 19 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Du Crapaud à cheval au Nain rouge

Hamlin (Marie Caroline Watson)

Légendes de Détroit, parues à l’origine en anglais sous le titre Legends of le Détroit, Détroit, Thorndike Nourse, 1884 ; première traduction en français, 2000, 291 pages ; texte traduit et annoté par Richard Ramsay ; prologue par Brigitte Purkhardt.

ISBN 2-921707-05-5

Résumé : Ces trente et un contes, qui vont de la fondation de la ville de Détroit jusqu’au XIXe siècle, révèlent un imaginaire très proche de celui du Canada français, parcouru de feux follets, de loups-garous et de chasse-galerie. 

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


La fille du brigand

L'Écuyer, Eugène

Œuvres choisies, 1844-1896 ; première édition de cette anthologie, 2001, 554 pages ; édition établie, présentée et annotée par Jean-Guy Hudon.

ISBN 2-921707-08-X

Résumé : Eugène L’Écuyer (1822-1898) fut un des pionniers de la littérature québécoise. Outre le roman en titre, cette édition comprend des nouvelles, des chroniques et autres textes de prose ainsi que des poèmes. 

Prix : 27 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Bataille d'âmes

Le May (Pamphile)

Roman-feuilleton, La Patrie, 1899-1900 ; première édition, 1996, 361 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-00-4

Résumé : C’est une véritable lutte entre les bons et les méchants, « un concert ineffable de plaintes et d’alléluias, de blasphèmes et de bénédictions, de louanges et de reproches, de rires et de larmes » que nous décrit ici Pamphile Le May, avec des personnages colorés tels Zidore Tourteau, Bancalou, Tiquenne, John Kislips et les brigands du club des Six. Bataille d’âmes constitue un bon exemple du roman d’aventures québécois et permet de se faire une idée de la vie rurale et urbaine au XIXe siècle, d’assister aux veillées, aux fêtes et corvées qui ponctuaient la vie à la campagne ou encore de se promener par les rues de Montréal et d’entrer dans ses auberges louches.

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Le pèlerin de Sainte-Anne

Le May (Pamphile)

Roman, 1877 ; réédition, 1998. 451 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-02-0

Résumé : Avant même sa parution en juin 1877, Le pèlerin de Sainte-Anne suscita un remous dans le milieu littéraire québécois. À la suite d’une lecture publique de quelques extraits, Pamphile Le May fut l’objet de sévères critiques par le journal Le Canadien. En plus de certaines faiblesses de style, on lui reprochait d’avoir écrit une œuvre d’ « une immoralité profonde », parce que ses principaux éléments étaient entachés de « réalisme ». Or, c’est précisément par son réalisme que ce roman peut intéresser le lecteur d’aujourd’hui, puisqu’il apporte un témoignage détaillé de la vie de cette époque. La Basse-Ville de Québec en particulier, toute grouillante de son activité maritime et commerciale, est décrite sur le vif, avec son marché, ses auberges, l’incessant va-et-vient des navires dans le port. Le May modifiera son roman et en proposera une seconde édition édulcorée. La présente édition donne la version originale, complétée d’un relevé des principales variantes de la réédition.

CETTE ÉDITION EST ÉPUISÉE

 


L’affaire Sougraine

Le May (Pamphile)

Roman, 1884 ; réédition, 1998. 389 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-06-3

Résumé : Un soir de l’automne 1882, à Notre-Dame-de-Montauban, une jeune fille de seize ans s’enfuit avec un Abénaquis âgé d’une cinquantaine d’années, marié et père de famille. Les parents de l’adolescente donnent l’alerte, et les noms d’Elmire Audet et de Louis Sougraine sont publiés dans les journaux. La justice toutefois a une autre raison de retracer le couple. Le cadavre a été découvert à Beaumont, celui de la femme de Sougraine. Inspiré par ces événements dramatiques, Pamphile Le May publie en 1884 le roman L’affaire Sougraine. La présente édition se complète par un dossier sur l’affaire même, constitué à partir des archives judiciaires et des journaux de l’époque.

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Sabre et scalpel

Legendre (Napoléon)

Roman-feuilleton, Album de « La Minerve », 1872-1873 ; première édition, 1998, 254 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-03-9

Résumé : Une belle héritière, un tuteur naïf, deux prétendants, l’un fourbe et dissimulé, l’autre dévoué et franc ; un riche manoir, une caverne secrète ; un complot, un enlèvement, un combat ; enfin, un dénouement heureux : Sabre et scalpel se classe sans équivoque parmi les romans d’aventures.

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Les Incas ou la destruction de l'empire du Pérou

Marmontel (Jean-François)

Roman, 1777 ; première édition canadienne, 1992. 270 pages ; édition établie et présentée par Rémi Ferland.

ISBN 2-9082300-5-7

Résumé : Dans une société parvenue à un haut degré de raffinement, mais promise à la destruction, Cora et Alonzo s’aiment d’un amour interdit. Sur cette trame préromantique qui inspira Chateaubriand, et prenant pour exemple la Conquête espagnole, Marmontel livre une dénonciation du fanatisme religieux. Un épisode important du combat philosophique et un classique du Siècle des lumières, remis en circulation pour la première fois depuis près de cent ans.

Prix : 19 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

Épuisé

 


La maison du coteau

Provost (Joseph)

Roman, 1881 ; réédition, 2000, 306 pages ; édition établie, présentée et annotée par Jean Levasseur.

ISBN 2-921707-07-1

Résumé : Ce roman, paru en 1881, présente un cas unique dans la littérature québécoise du XIXe siècle, dans la mesure où il constitue une charge contre la religion catholique suivie par l’ensemble des Canadiens français de l’époque. Des mœurs et des comportements, occultés dans la littérature officielle et qui sont ceux des habitants comme de leur curé, se voient ainsi mis au jour, dans un but de dénonciation. L’expression littéraire de même se distingue des canons traditionnels et l’auteur puise à des références inhabituelles, citant par exemple La Satire Ménippée et Paul-Louis Courier. Né en 1847 à l’île Bouchard, dans le comté de Verchères, Joseph Provost se fit protestant et alla étudier en Suisse, où il devint pasteur. Il exerça son ministère aux États-Unis principalement, donna plusieurs conférences et participa à des journaux francophones protestants. Il mourut en 1918 à New Haven au Connecticut. Une introduction très développée, des notes nombreuses ainsi que plusieurs textes inédits de Provost replacent dans son contexte historique et littéraire cette œuvre des plus originales

Prix : 23 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Un revenant

Tremblay (Rémi)

Roman, 1884, 554 pages ; Texte établi, présenté et annoté par Jean Levasseur.

ISBN 2-921707-12-8

Résumé : Seul récit québécois traitant directement de la guerre de Sécession américaine, Un revenant est cependant beaucoup plus ; chronique du quotidien canadien-français, il s’attaque, par le biais de personnages que les lecteurs de l’époque surent sans doute reconnaître facilement malgré leurs noms d’emprunt, aux comportements malhonnêtes des politiciens, hommes d’affaires et journalistes les plus en vue de leurs contemporains. Doté d’un appareil critique impressionnant, cette édition retrace pas à pas les déplacements, réels et fictifs, du jeune soldat de seize ans et interroge chacun des événements historiques rapportés

Prix : 27 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.


Mes souvenirs (tome 1)

Verret (Jacques-Ferdinand)

Journal intime, t. 1, 1879-1882 ; première édition, 2001, 534 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-09-8

Résumé : Le 1er janvier 1879, un jeune homme de Charlesbourg prend cet engagement vis-à-vis lui-même de tenir un journal intime. Durant neuf ans, il tient parole et rapporte avec exactitude ce qu’il vit et ce qu’il observe. Mémoires intimes et chronique d’une communauté, ce journal constitue une fresque inédite de la vie quotidienne dans la région de Québec à la fin du XIXe siècle. Sa grande qualité est dans le regard éveillé et enthousiaste porté par l’auteur sur ceux qui l’entourent. Par lui, ces gens sans histoire vivent à nouveau. Jacques-Ferdinand Verret connaissait la plupart des citoyens de Charlesbourg ; aussi trouve-t-on, dans son journal, plus de mille noms personnels pour lesquels cette édition fournit les liens de parenté ainsi qu’un index.

Prix : 27 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.

 


Mes souvenirs (tome 2)

Verret, Jacques-Ferdinand

Journal intime, t. II, 1883-1888 ; première édition, 2002, 563 pages ; édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland.

ISBN 2-921707-10-1

Résumé : 

Dans ce second tome de Mes Souvenirs, Jacques-Ferdinand Verret constate, lors d’une réception à la villa du confiseur William McWilliam, un manque d’égards de ses hôtes anglophones pour leurs invités canadiens-français. Sur la scène politique, le jeune homme s’indigne avec véhémence de l’exécution de Louis Riel. À Charlesbourg même, sa chronique sociale ne s’interrompt pas et il trace des portraits à l’emporte-pièce de ses contemporains. Ses promenades à Québec le conduisent aux réunions du cercle Frontenac, tandis que la lecture de Chateaubriand, Longfellow et Ovide alimente ses rêves. Cette édition d’un journal intime du XIXe siècle se complète ici par divers documents annexes, en particulier des extraits du journal de maturité, de 1912 à 1946.

Prix : 27 $ (CAN) – Taxe et frais de port inclus.